En 2020, 50 % de la main d'oeuvre sera 'Millenium'...

Jeune-hyperco-gifDans le monde professionnel, une des tendances les plus notables de ces dernières années a été la croissance exponentielle de l'utilisation des dispositifs mobiles : laptops, tablettes, smartphones… Les plus jeunes collaborateurs ont cet usage ‘dans leur ADN’, puisqu'il s’agit de la première génération née dans un monde digital, la première à avoir grandi avec internet et pour qui la technologie est innée et omniprésente. Génération Y, ‘Millennials’, ‘Millenium’, ‘digital natives’ ou encore ‘WE-I génération’ : autant d’appellations pour ceux qui sont nés entre les années 1980 et 2000 et qui ont entre 15 et 34 ans. Ils sont plus de 16 millions en France, selon l’INSEE, soit un quart de la population française et ils constitueront la moitié de la population active en France d’ici 2020.

 

Par ailleurs, on  observe que de nombreux individus de la génération précédente (génération X) leur ont emboité le pas et sont devenus aussi accros à la technologie. On parle donc de plus en plus de génération C pour ‘Connectée’, qui ne se caractérise pas par l’appartenance à une tranche d’âge mais par une extrême dépendance aux technologies.

Hyper-connectés au quotidien dans leur environnement personnel et leur vie privée, ils veulent adopter le même mode de vie au travail. Ils ont mis la barre très haute : ils s’attendent à être en mesure de communiquer ‘ATAWAD’ (tout le temps, n’importe où et depuis n’importe quel support/outil) et cela ne s’arrête pas aux portes de l’entreprise. Interdire Internet, les textos et les réseaux sociaux, sera une perte de temps et de combat pour l’entreprise.  Au contraire, l’entreprise doit prendre en compte et s’adapter à ces nouvelles attentes et usages, en accompagnant la transformation digitale de la société dans son ensemble.

 

Pour la génération C, la séparation traditionnelle entre vie professionnelle/vie privée est également bouleversée. Les concepts ‘d’horaire de travail’, ainsi que de ‘lieu de travail’ sont en cours de redéfinition. Pour un collaborateur, l’espace de travail peut dorénavant varier entre le bureau, le domicile, ou une troisième alternative appelée ‘’tiers-lieu’… Cependant, pour cette génération connectée, voire hyper-connectée, l’entreprise, et en première ligne la DRH, seront attentives pour permettre de garder un ‘bouton off’ ou droit à des moments de  déconnexion.

Pour accompagner ces transformations, le critère de l’accessibilité aux informations est devenu un enjeu majeur. La  génération C attend donc une disponibilité 24h/24 et 7j/7, un accès possible à partir de tout type de lieu et tout type d'appareil utilisé (ATAWAD), y compris bien souvent les appareils personnels (attente résumée par BYOD = Bring Your Own Device).

On observe également que la qualité de l’utilisation/la 'User Expérience' est devenue incontournable. L’enjeu est de permettre à ces collaborateurs de bénéficier d’un niveau de qualité/expérience utilisateur aussi convivial et performant que dans leur contexte privé, afin de favoriser l’adhésion, et de créer un réflexe d’usage immédiat et au quotidien. 

 

Par ailleurs, on observe que la liste des périphériques/supports d’accès augmente à mesure que nous avançons plus dans l'internet des objets. Ainsi le recours à de nouveaux types de supports individuels, comme  les montres et lunettes connectées, se développe. Et au-delà des supports individuels, ce sera le recours à de nouveaux types de supports ‘partagés’ mis à disposition de tous en libre-service dans des lieux collectifs.

 

Progressivement, ces usages de connexion ATAWAD se déploient dans le domaine des Ressources Humaines. L'un des premiers domaines a été le recrutement. La génération C utilise majoritairement des appareils mobiles pour les recherches sur les sites d'emplois, pour l’envoi de CV en  ligne, et pour interagir avec les job boards par formulaires, messagerie instantanée ou moyens vidéos  de type ‘Skype’, chaînes YouTube, de manière fluide et transparente.

 

Cette tendance s’accélère et se déplace sur d'autres domaines et applications de gestion des Ressources Humaines, depuis la gestion administrative, la formation et la gestion des talents, pour favoriser un accès immédiat, en tout lieu et à tout moment… L’usage de nouvelles approches de type ‘gamification’ ou ‘serious games’ est également privilégiée, dès que le contexte s’y prête.

Infographie---Nouveau-collab'-